Mabu, un robot qui assiste les médecins pour le suivi des patients

La convalescence est une étape importante pour les patients hospitalisés. C’est une étape qui constitue une grande partie de la guérison des patients. Lors de la convalescence les médecins doivent surveiller constamment l’état de santé des malades et faire des suivis pour savoir s’ils sont autorisés à quitter l’hôpital ou pas. Cela demande de la disponibilité des médecins et infirmièrs à tout temps. Il est maintenant possible de surveiller les patients et aussi de  contrôler leurs états à domicile. Des logiciels centralisant l’ensemble des données de patients existent et facilitent la prise en charge et au suivi des patients. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre blog Médein Digital. La convalescence se passera chez les patients, avec l’assistance d’un robot appelé Mabu. 

Cela donnera plus de temps de guérison au patient

Le projet d’une équipe appelée « Catalia Health » lancé par Dr Kidd  qui a mis au point Mabu. C’est le fruit des plusieurs années de recherche et des échecs. Mabu a été crée pour  donner aux patients de prendre plus de moment de convalescence à domicile pour être bien rétablit. Mabu est chargé d’établir la possibilité pour les médecins de toujours savoir l’état des patients. Le robot effectue des épisodes de conversations ou des échanges téléphoniques directs avec les médecins. Mabu informe sur les exercices que les patients devront faire, le moment de prendre des médicaments et les transmets immédiatement aux médecins.

La conversation est aussi une des intelligences de Mabu

La conversation est aussi une des processus de guérison des patients. Les médecins reçoivent les informations pour pouvoir intervenir. La possibilité pour Mabu d’effectuer des conversations permette de donner des impacts sur la psychologie des patients. Les malades reçoivent des soins bien meilleurs que d’être à l’hôpital. Le créateur de Mabu a fait le possible pour que le robot puisse répondre à la demande verbale des patients. Après quelques mises au point, Mabu a maintenant la capacité de la reconnaissance faciale et de connaître encore plus les demandes des malades. Le but n’est pas de remplacer les médecins, mais de donner aux patients la faculté de guérison rapide et à son aise.