Qu’est-ce que l’informatique quantique ?

Qu’est-ce que l’informatique quantique ?

Les ordinateurs quantiques, les calculateurs quantiques, la mécanique quantique sont tous des éléments techniques  et des sous-domaines de l’informatique pris en charge par l’informatique quantique.

L’intrication quantique  ou la complexité quantique ainsi que la superposition déterminent les phénomènes quantiques.

La situation technologique de l’informatique quantique et les QuBit

La Loi de Moore formule  que tous les 18 mois, le nombre de composants des microprocesseurs est multiplié au moins  par deux. Cette expression peut être erronée dans le temps à cause des effets de l’informatique quantique, malgré les échelles d’intervention qui restent relativement petites.

En effet, les ordinateurs quantiques  produits sont encore rares, bien que la première apparition date déjà de 1998. C’était IBM qui l’a mis au point en utilisant deux Qubits. C’était en 2011 que les autrichiens a sorti un calculateur quantique de 14 Qubits. A noter qu’à chaque Qubit correspond  un atome  de la molécule, autrement appelé électron de l’atome. Techniquement, il s’agit de démontrer qu’une machine disposant un comportement quantique assorti de 2 états superposés représente une vitesse de traitement effectivement doublée. L’informatique quantique est de ce fait très intéressante, car au lieu de traiter  des bits à deux états, exemple 11 ou 00, il est possible de traiter 2 bits à la fois avec un Qubit ou « bit quantique ».

Qu’en est-il de l’ordinateur quantique  et de l’informatique quantique

Le coefficient de rapidité de l’informatique quantique correspond à  2300,ce qui requiert un ordinateur quantique qui peut supporter tel nombre très colossale en le traitant très rapidement. A noter que les ordinateurs actuels, parmi les performants, peuvent traiter plusieurs milliards d’opérations par seconde, avec les systèmes informatiques  utilisant les bits 11 et 00  comme support de données. A l’heure actuelle, cette vitesse ne suffit plus pour traiter les volumes énormes des données. L’informatique quantique entre en action promettant 10% de chances de trouver 0 et 90% de trouver 1. Pratiquement, le qubit peut être simultanément dans l’état 0 et l’état 1. A noter que des questions ne trouvent pas encore de réponses exactes à propos de l’informatique quantique qui ne cesse d’évoluer. Le prix à payer semble aussi énorme que le facteur de rapidité.